Partagez | 
 

 [Récit] Perdue en mer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Trucy

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 30/04/2015

MessageSujet: [Récit] Perdue en mer   Lun 8 Fév - 5:24

Le récit suivant relate la disparition de Trucy Haute-Lame, chevalier de la mort qui venait tout juste d'être acceptée au sein du Bras de Lordaeron en tant que recrue.

Été - Orgrimmar

C’était une journée d’été habituelle pour Trucy, le ciel d’Orgrimmar était dégagé, un vent sec et tiède soufflait sur sa peau, alors qu'elle attendait patiemment son moyen de transport pour Fossoyeuse, en haut de la tour des zeppelins. Elle espérait, après son vol, rejoindre Moulin-de-Tarren à cheval en début de soirée. Sa course en Kalimdor étant finie, elle n’avait rien d’autre à faire sur le continent aride.

La machine volante gobeline arriva à port, chancelante, puis s’amarra à la tour avec maladresse. Plusieurs gobelins s’agitaient dans tous les sens tandis que le zeppelin se stabilisait, accompagné de cliquetis et de grincements habituels. Le chevalier de la mort monta à bord, accueillie par le hochement de tête respectueux des gardes réprouvés (les gobelins étaient trop occupés à s’agiter autour des machines pour témoigner ce genre de politesse). Quelques minutes plus tard, le dirigeable partait.

Le voyage fut plutôt calme jusqu’au Maelström, où un vent violent commença à se lever. Trucy n’avait jamais vraiment eu peur des zeppelins, après tout, elle avait survécu à bien pire. Mais les conditions météorologiques semblaient particulièrement mauvaises aujourd’hui. L’équipage demanda à plusieurs reprise au capitaine de changer l’itinéraire initial, mais celui-ci, pour éviter tout retard sur son emploi du temps.

Le vent ne cessait de se renforcer, l’elfe commença à s’inquiéter : mais que faisait ce gobelin ? Touchait-il une commission à chaque prise de risque insensée ? Le vaisseau volant se retrouva bien vite au cœur d’une véritable tempête : dans la « cale », les passagers rassemblaient leurs affaires comme si se rapprocher de leurs effets personnels les rassuraient. Les gobelins s’agitaient encore plus, revissant ça-et-là quelques boulons douteux, dépressurisant les valves sifflantes… Trucy remonta sur le pont, pour constater l’étendue des dégâts.

Elle ne s’attendait pas à un tel chaos : des éclairs, des morceaux de bois volants, un capitaine en complète crise de nerf… que pouvait-elle faire pour améliorer la situation ? La situation empira : un éclair vint frapper la coque du zeppelin, mettant feu à l’un des composants de la machine gobeline. A présent, le navire semblait totalement sombrer… le capitaine, dans un cri de panique, ordonna à tous les passagers de quitter le vaisseau et d’utiliser des parachutes (il hurla « TOUS AUX ABRIS » pour être exact).

Trucy fit comme tout le monde : elle sauta, en espérant qu’en plus d’avoir fait des économies sur l’itinéraire et la compétence de leurs équipages, les gobelins n’avaient pas oublié de remplir leurs sacs de parachute. Tout alla très vite : le parachute s’ouvrit, Trucy atterrit dans l’eau… pour éviter de s’épuiser en vain, elle se sépara de son armure de plaque puis nagea tant bien que mal vers ce qui semblait être une île rocheuse, au loin… Malgré les vagues et le vent, Trucy parvint, non sans effort, à rejoindre la côte. Epuisée, elle s’effondra sur la plage qu’elle avait eu tant de mal à atteindre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trucy

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 30/04/2015

MessageSujet: Re: [Récit] Perdue en mer   Lun 8 Fév - 23:04

Automne – île sauvage

Trucy se réveilla péniblement après avoir reçu quelques goûtes d’eau sur le visage… Cela faisait déjà plusieurs semaines qu’elle s’était échouée sur cette île, et personne ne s’était ne serait-ce qu’approché de cette motte de terre perdue au milieu de l’océan. Comme dans les romans qu’elle avait lus lorsqu’elle était petite (et vivante), elle s’était fabriqué un abri de fortune. Non pas que le confort lui importe beaucoup, mais pouvoir dormir au sec était la moindre des choses… et puis ce n’était pas comme si elle était débordée, ici.

Ce matin donc, les branches et feuillages qui lui servaient de toit ne remplissaient pas leur rôle, et c’est l’air maussade qu’elle se redressa de sa paillasse, en soupirant.
-Tiens, tu es debout ? Il pleut. dit une réprouvée assise à côté d'elle.
-J’avais remarqué, répondit Trucy en pointant du doigt la fuite au-dessus de son couchage.

Par chance, l’elfe avait croisé le chemin d’une réprouvée sur l’île, apparemment seule rescapée de l’accident de zeppelin. Elle avait sauté au même moment que Trucy, à priori. En réalité, les deux non-mortes ne savaient même pas où le zeppelin en feu avait fini sa course. Quelque part, Trucy espérait bien que son capitaine incompétent avait fini noyé ou torturé par les nagas… Si l’équipage s’en était finalement sorti, peut-être avaient-ils déjà été sauvés ?

Dans son malheur, Trucy avait au moins une personne à qui parler de temps en temps. Les chevaliers de la mort ne sont pas connus pour être très bavards, cependant un peu de compagnie lui permettait de ne pas s’ennuyer totalement, ou bien de devenir folle. Elles s’étaient donc arrangé un petit campement sur leur île sauvage, attendant qu’un zeppelin ou qu’un bateau ne vienne se perdre dans les parages.

L’îlot était assez petit, il fallait moins d’une journée pour en faire le tour. Une petite colonie de pygmées qui vivait dans les parages avait essayé de les intimider, mais même sans armures lourdes, les deux morte-vivantes avaient réussi à les garder à distance. Inutile d'imaginer fabriquer un radeau pour s'enfuir, la mer était constamment agitée dans cette partie d'Azeroth...

Trucy ne savait pas quand ce calvaire allait cesser. Elle se sentait inutile et révoltée que la (non) vie lui joue une fois de plus une mauvaise plaisanterie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trucy

avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 30/04/2015

MessageSujet: Re: [Récit] Perdue en mer   Jeu 11 Fév - 3:09

Hiver – Île sauvage

Le climat s’était rafraîchi durant le mois qui venait de s’écouler, ce qui ne déplaisait pas à Trucy. L’autre survivante, sa compagne de galère, ne semblait pas s’en plaindre non plus… c’était l’avantage de la non-vie, peut-être. La mer semblait se calmer de semaine en semaine également, comme si toute la nature s’endormait paisiblement.

C’était un de ces jours froids au ciel dégagé, laissant un maigre espoir de voir débarquer un moyen de transport à l'horizon. Elles avaient bien vu quelques bateaux passer depuis leur naufrage, mais ils venaient quasiment tous de la flotte de l’Alliance. Il valait encore mieux pourrir sur cette île que de devenir prisonnières de guerre ! Les deux non-vivantes avaient aussi vu un zeppelin voler, mais bien trop loin pour qu’il puisse les remarquer…

Comme chaque jour depuis son naufrage, Trucy grava un petit trait sur le gros rocher attenant à leur abri de fortune. Pour une raison étrange, avoir une preuve physique des jours s’écoulant lui donnait l’impression de ne pas perdre totalement pied. L’alignement de ces traits gravés n’en ressemblaient pas moins à ceux qu’un prisonnier créerait sur les murs de sa cellule, et c’était un peu ça au final : l’elfe se sentait séquestrée sur cette île.

-Bah merde alors ! Viens voir ça ! Darenia, l’autre survivante du crash, semblait toute excitée.
-Qu’est-ce que c’est ? Trucy cessa de contempler le rocher gravé pour regarder vers l’horizon : un bateau assez plat, aux ferrages apparents, et à la voile rouge se dressait à quelques lieues de leur campement.
-Je vais chercher les fusées, se hâta la réprouvée.

Trucy hocha la tête, elle espérait bien que ce bateau serait leur ticket de sortie ! Elle avait trouvé, en fouillant un campement de pygmées délaissé, une caisse de fournitures gobelines (la plupart de ces fournitures relevant plus de la sombre ferraille qu’autre chose) parmi lesquelles se trouvaient deux fusées de détresse détrempées. Les deux survivantes avaient eu un mal fou à les faire sécher au-dessus de leur feu de camp sans risquer de les allumer.

La réprouvée sorti de l’abri de fortune avec les deux fusées, et une petite torche qu’elle alluma à partir du feu de camp. Pour ne pas se sentir totalement inutile, Trucy attrapa deux autres torches afin de les agiter sur la plage dans l’éventualité où les fusées fonctionneraient.

-C’est l’heure de vérité, dit le chevalier de la mort en regardant la réprouvée allumer la première fusée.

Le projectile s’envola dans un sifflement perçant et éclata en un grand *BOUM* qui résonna sur toute l’île, faisant s’envoler un petit groupe d’oiseaux nichés dans les arbres près de la plage.

-La vache, j’aurais pu y laisser mon bras !

Trucy commença à gesticuler et à secouer ses torches en criant du mieux qu’elle pouvait de sa voix froide et dure. Darenia lança l’autre fusée, sans se soucier de l’économiser. Pendant plusieurs minutes, il était impossible de dire si leur manège fonctionnait, elles donnaient cependant tout ce qu’elles pouvaient !

Finalement, le bateau sembla se rapprocher : il s’agissait bien d’un navire de la Horde, il venait les sauver ! L’elfe fut soulagée et réalisait à peine qu’elle allait pouvoir retrouver la civilisation. Elle fut également prise d’une inquiétude : quels changements avaient pu se produire durant son absence ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Récit] Perdue en mer   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Récit] Perdue en mer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» quête de la femme perdue
» La Compagnie perdue
» La GLC, et la relique perdue !
» Destination voyage : à la recherche de la quête perdue !
» [Challenge] L'île Perdue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Librarium :: Manuscrits :: Manuscrits et Récits-
Sauter vers: