Partagez | 
 

 [Tornheim] Faire face à la Légion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Enmorien

avatar

Race : Humaine zombifiée
Messages : 91
Date d'inscription : 02/05/2015

MessageSujet: [Tornheim] Faire face à la Légion   Mar 4 Oct - 17:15

[Je lance un RP sur l'arrivée de membres du Bras sur les Îles Brisées. N'hésitez pas à rejoindre.

ATTENTION ! Il y a du (léger) spoil (si vous n'avez pas commencé les quêtes de Tornheim).]


Sœur Enmorien Ombrevue méditait, attachée au grand mât de la Rose Noire, le navire qui transportait l'effort de guerre des Apothicaires Réprouvés sur les Îles Brisés. Le roulis de la mer et, surtout, la sombre présence qui émanait des eaux avaient favorisé les longues prières et oraisons enflammées de la prêtresse, que l'équipage avait rapidement pris l'habitude d'ignorer.

Mais à proximité des Îles Brisés, le pouvoir sombre qui se dégageait des abysses était apparu comme voilé et quelque chose - autre chose - avait commencé à peupler les rêves éveillés d'Enmorien. Quelque chose qui n'était ni l'Ombre ni la Lumière, un mélange d'énergie gangrénée diffuse et de magie arcanique évaporée. La Réprouvée avait commencé à s'agiter davantage, à essayer d'attirer l'attention de l'équipage et des officiers de bord. Ses imprécations se faisaient de plus en plus pressantes et de moins en moins précises, tant et si bien que le capitaine avait fini par ordonner que l'on ligote et que l'on bâillonne la prêtresse. Étonnamment, celle-ci ne s'en était pas formalisée mais restait angoissée par la désagréable sensation et par un funeste pressentiment.

Soudain, Enmorien sentit le destin changer. Elle leva ses orbites vides au ciel, comme si elle repérait quelque chose à travers les nuages, et tenta de parler pour prévenir l'équipage. Ses mâchoires ne pouvaient pas bouger à cause du bâillon, et aucun son ne sortit de sa gorge. Une minute après, le feu du Brûle-ciel s’abattit sur la flotte Réprouvée et les Gilnéens passèrent à l'action. Dans la bataille qui s'ensuivit, le mât fut arraché et la prêtresse fut transportée sur les flots déchaînés.

Les morts ne se noient pas, et cela sauva Enmorien. Après des heures de tangage, le mât qui portait la prêtresse s'immobilisa, enlisé dans le sable. La marée reflua et, à la faveur d'un coup de pince particulièrement audacieux de l'un des clampants locaux, le bâillon glissa. Enmorien expectora des litres d'eaux salés, remercia l'Ombre et la Lumière d'être toujours en non-vie et tenta de s'extirper de ses liens. Elle s'aperçut rapidement qu'elle n'y parviendrait pas. Alors, elle poussa sa voix rauque et désagréable dans les airs, espérant qu'un autre survivant Réprouvé, ou du moins non hostile, l'entendrait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enmorien

avatar

Race : Humaine zombifiée
Messages : 91
Date d'inscription : 02/05/2015

MessageSujet: Re: [Tornheim] Faire face à la Légion   Lun 24 Oct - 18:54

Enmorien s'égosilla durant des heures avant qu'une créature ne finisse par s'approcher d'elle. Cependant, à ses borborygmes gutturaux et au bruit de ses pieds palmés, la créature n'était pas un Réprouvé mais un murloc.

De nombreuses raisons auraient pu pousser un murloc à s'approcher : l'envie de manger une chair facilement accessible, celle de dépouiller un humanoïde ligoté ou simplement faire taire celle qui perturbait la quiétude de ces lieux. Peut-être même venait-il sur ordre d'un maître ou d'un chaman de son clan. Dans tous les cas, aucune de ces raisons n'étaient de bonne augure pour la prêtresse.

Mais, même ligotée et seule, Enmorien n'était pas sans défense. L'Ombre et la Lumière la protégeaient et lui accordait leur pouvoir. Elle déforma ses traits en une grimace souriante et une aura d'ombre l'enveloppa jusqu'à la recouvrir, comme pour la dissimuler aux regards. Un doigt cadavérique glissa sous la corde et pointa le murloc. Celui-ci s'arrêta immédiatement et Enmorien prit le contrôle de son corps.

Pénétrer la conscience de quelqu'un est une expérience traumatisante, mais c'est encore pire lorsqu'il s'agit d'un murloc. La psyché que violait Enmorien n'était que souffrance et désirs tordus, ne cessant d'évoquer des entrailles puantes éviscérées et les tortures que faisaient subir les maîtres nagas. Plonger dans un tel esprit aurait terrifié quiconque avait déjà connu le contrôle de la pensée. Du moins, quiconque hormis les pires déments. Enmorien appartenait évidemment à cette dernière catégorie.

Le murloc possédé poussa le rire psychotique de sa dominatrice et s'approcha de la mort-vivante. Il défit les liens, embrassa la robe élimée et se creva lui-même un œil. Quand il sentit enfin la grippe mentale d'Enmorien partir, il s'enfuit à toute allure, prêt à tout pour fuir cet être plus terrible que les esclavagistes nagas.

Enmorien, enfin libérée du mât, prit le temps de remettre en ordre ses habits sacerdotaux avant d'envisager la situation. Elle ramassa un objet qu'elle jugea contondant sur le sol, en l’occurrence le bras d'un chevaucheur de griffon nain que la marée avait laissé, et se dirigea au hasard, laissant l'Ombre et la Lumière la guider vers son destin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Tornheim] Faire face à la Légion
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Hors-Sujet] Moqueries, racket, provocation... Faire face ?
» [Carte] Faire Face Ensemble [Résolu]
» Liste qui peut faire face à tout [2500 pts]
» Tournois AdG : quelques petits conseils de préparation
» Faire face aux ogres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Moulin-de-Tarren et ses environs :: Autres lieux :: Ailleurs-
Sauter vers: